Que sont les S-Series ILS Specifications ?

Parce qu’il implique une multitude d’acteurs et d’activités, le Soutien Logistique Intégré (SLI) nécessite une communication claire et standardisée des informations. Dans cet article, nous allons vous présenter les S-Series ILS Specifications, un ensemble de spécifications internationales qui facilitent les processus SLI.

Une spécification… qu’est-ce que c’est ? 

Les spécifications sont un ensemble d’exigences qu’un logiciel doit satisfaire. Certaines sont dites « fonctionnelles » parce qu’elles vont décrire les process métiers, les tâches prises en charge par le logiciel, son utilisation ou encore ses interactions avec les autres outils. D’autres sont dites « d’architecture » dans la mesure où elles décrivent le système dans lequel sera intégré le logiciel. 

Les S-Series sont des spécifications développées dans le domaine de l’aéronautique et gérées par l’ASD (Aerospace & Defence Industries Association of Europe) et l’AIA (Aerospace Industries Association).  

🎯 Leur objectif : Faciliter la communication entre les systèmes d’informations et optimiser la gestion des systèmes complexes.

Les S-Series standardisent le Soutien Logistique Intégré dont vous retrouverez le TOP10 des notions clés dans notre article « TOP 10 des notions clés du SLI »

A quoi servent concrètement les S-Series ? 

Lorsqu’on parle des « S-Series », il s’agit en fait d’une famille de spécifications qui vont accompagner les acteurs tout au long du cycle de vie du système.  

Plutôt que de vous faire une présentation détaillée de chacune de ces spécifications, nous partirons d’un exemple concret : l’acquisition et la gestion d’un train tout au long de son cycle de vie. 

💡 Avant d’acheter le train, il est nécessaire de réaliser des études en amont afin de concevoir un système de soutien performant. En effet, il s’agit d’une acquisition stratégique et coûteuse, aussi bien au moment de l’achat que tout au long de la durée de vie du train. L’objectif est donc, dès la phase de conception du train, de garantir la sécurité et la disponibilité du matériel, tout en maitrisant les coûts. Et c’est là l’objectif principal de la S3000L qui va standardiser les processus de réalisation et de gestion des études ASL (Analyse du Soutien Logistique). De la conception du train à sa mise au rebut, toutes les activités seront concernées par la S3000L qui décrira aussi bien les processus de management que les processus métiers (arborescence, sélection des candidats ASL, analyse) pour aboutir à un plan de maintenance rigoureux et justifié. La S3000L va permettre de définir, en amont de l’acquisition, les exigences à satisfaire… et éviter, par exemple, que le train acquis ne soit pas adapté aux infrastructures existantes (comme la Renfe a eu en faire l’amère expérience récemment…). 

D’autres analyses sont réalisées avant la mise en service du train et pendant son cycle de vie afin d’éviter des conflits avec la loi et/ou des impacts écologiques significatifs pendant l’exploitation et la maintenance. Ces analyses sont orchestrées par la S4000P qui permet d’aboutir à un plan de maintenance préventif (PMTR). La S3000L viendra expliquer comment transformer ce PMTR en tâches ASL afin d’optimiser la maintenance corrective du support opérationnel. 

📄 Contrairement à nos modes de transport courants, le train est un système complexe qui est géré par une multitude d’acteurs, sur une durée longue (environ 40 ans). Imaginez la quantité d’informations et de documents qui seront échangés pour assurer le suivi de sa maintenance tout au long de son cycle de vie… Ils se comptent par milliers ! Par ailleurs, les acteurs impliqués dans la maintenance d’un train sont également nombreux et viendront à changer au fil du temps… S’il n’y a ni structure ni règles communes pour échanger les documents, quels sont les risques ? Un manque de clarté, des problèmes potentiels de sécurité et plus généralement, une perte de productivité. En effet, chaque acteur a besoin d’accéder à des documents à jour pour pouvoir effectuer une maintenance de qualité. C’est pour répondre à ce besoin qu’a été développée la S1000D. S’appliquant à l’ensemble du processus documentaire (de la préparation à la publication en passant par la rédaction et la gestion), cette spécification permet d’organiser les informations de manière modulaire et facilite les échanges entre les acteurs en s’appuyant sur un schéma de données libre (XML). Résultat : chaque acteur a accès au bon document de maintenance, à jour et au bon moment. 

🚄 Mais vous vous en doutez, la maintenance d’un train n’est pas qu’une question de documents. Il s’agit d’abord d’augmenter la disponibilité du matériel sur le terrain. Comment ? En réparant le matériel rapidement afin de diminuer son temps d’immobilisation. Maintenant, imaginez qu’il faille réparer un essieu de votre train… De quelles pièces a-t-on besoin ? Y a-t-il quelqu’un pour s’en occuper ? Il est indispensable que le matériel, le personnel, la documentation, les outillages et les rechanges soient au bon endroit et bon moment. Tout cela doit être géré en amont… Et c’est précisément l’objectif de la S2000M qui s’intéresse à tout le flux d’approvisionnement des équipements et matériels, de la gestion des commandes à la facturation. Résultat : nous disposons d’une base de données fiable nous permettant de déterminer nos approvisionnements initiaux ainsi que nos réapprovisionnements.  

👨‍🎓 Tout au long du cycle de vie de notre train, il va falloir former les différents acteurs de la maintenance. C’est dans ce domaine qu’intervient la S6000T. Elle permet de standardiser la conception, l’analyse et l’évolution des dispositifs de formation tout au long du cycle de vie du système. Grâce à la documentation gérée par la S1000D et le plan de maintenance conçu grâce à la S3000L, la S6000T offre des plans de formation à la maintenance adaptés et performants car en phase avec le contexte opérationnel. 

💬 Une fois le train mis en service, il sera intéressant de collecter et d’analyser les données relatives à la fiabilité du système, la maintenance, les retours clients ou encore les coûts. Ces retours d’expérience sont précieux car ils permettent de réaliser une analyse approfondie des performances opérationnelles et de maintenance afin d’améliorer le concept de maintenance et de soutien. La S5000F s’intéresse précisément à la collecte, l’analyse et la valorisation des données en exploitation. 

Ainsi, de sa conception à sa mise au rebut, les S-Series viennent donner un cadre afin de répondre aux exigences du SLI et optimiser les coûts tout en augmentant la disponibilité du matériel.

🧐 Pour aller plus loin…

Nous vous invitons à consulter chacune des spécifications présentées dans notre article. Voici leurs sites officiels respectifs (anglais) :

N’hésitez pas également à consulter notre série de vidéos « minute métier » dédiées à chacune des S-Series sur notre chaine YouTube.

 

 

Plus

Ces articles peuvent vous intéresser

Qu’est-ce que le PLM ?

Qu’est-ce que le PLM ?

Pour répondre à une concurrence toujours plus forte, la démarche PLM permet de digitaliser la gestion de tout le cycle de vie des produits.

lire plus
Qu’est-ce qu’une GMAO ?

Qu’est-ce qu’une GMAO ?

La Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO) est répandue dans l’industrie. De quoi s’agit-il ? Réponse dans notre article.

lire plus
Qu’est-ce que la BASL ?

Qu’est-ce que la BASL ?

Outil d’ingénierie par excellence, la BASL regroupe, de manière structurée et logique, les données de maintenance relatives au système.

lire plus

Contactez-nous

Consentement

Adresse

45 Rue du Général BINOT

58 200 COSNE SUR LOIRE

Horaires

Du Lundi au Vendredi

8h30 – 17h00

Téléphone

+33 (0)3 73 58 00 24